Bourse et aide Fin Chine Méga Bannière

L’Etat ivoirien veut optimiser ses données sur les décès liés aux accidents de la circulation

lundi, 02 septembre 2019 11:43 / Lu 205 fois

La Côte d’Ivoire veut renforcer les systèmes d’information sanitaire existants, en vue de fournir des données précises sur les décès liés à la circulation routière, grâce au système d’enregistrement des faits d’état civil. Cette problématique est au centre des réflexions d’un atelier qui s’est ouvert mardi à Abidjan à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette rencontre vise à Pour le ''la tenue de cet atelier vient d’une part de la volonté affichée de la Côte d’Ivoire de faire des progrès significatifs dans le domaine de la sécurité routière. Mais, d’autre part, de permettre à l’OMS, de jouer son rôle dans l’orientation des efforts des pays par la compilation et la diffusion des bonnes pratiques en matière de prévention, de collecte des données et de soins des blessés et en appuyant la sensibilisation du grand public", a déclaré Dr Nhan Tran, coordonnateur de la sécurité routière au siège de l’OMS à Genève en Suisse.

Continuant sur sa lancée, il a fait savoir que "l’action globale de l’OMS auprès des pays en matière de sécurité routière s’inscrit dans une approche multisectorielle et en partenariat avec les parties prenantes nationales et internationales issues de divers secteurs. Son objectif est d’aider les états membres à planifier, appliquer et évaluer les politiques de sécurité routière".

Des agents de la police, de la gendarmerie, du Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM), de l’Office de la sécurité routière (Oser), du Service médical des urgences (SAMU), du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, du ministère des Transports et bien d’autres structures, prennent part à cet atelier qui prend ce mercredi 28 août 2019.

En 2018, ce sont 1 200 accidents de la circulation routière qui ont été enregistrés. Ces accidents ont occasionné 1 509 morts et 1 902 blessés, indiquent les statistiques de la police et de la gendarmerie.

Lu 205 fois

bannere chine

NEWSLETTER

ABONNEZ VOUS ICI